FIFA 15
FIFA 93-94

FIFA 93

FIFA 94
Avec un budget ridicule, à des années lumières de celui de FIFA 15, le premier opus FIFA voyait le jour en 1993 sur Sega Megadrive et sur Super Nintendo, avec la licence FIFA sans les véritables noms des stars de l’époque. Mais avec des idées et une nouvelle façon de penser le jeu vidéo football qui allait donc passionner et marquer toute une génération. D’ailleurs, il s’écoulera plus de 500 000 exemplaires en un mois, grâce à un incroyable bouche à oreille, la publicité dans les jeux-vidéos n’existant malheureusement pas à l’époque. Un véritable pied de nez à la maison mère américaine, qui visait au maximum 300 000 exemplaires écoulés sur toute l’année.

Aussitôt inséré dans la console, le jeu se montrait très accessible grâce notamment à un gameplay et des menus relativement simples. Avec au choix un mode exhibition ou un mode tournament. Parmi les équipes disponibles, la plupart des sélections de l’époque étaient présentes avec par contre des joueurs fictifs. Et oui, faute de licence FIFA pour les joueurs, l’équipe d’EA n’a rien trouvé de mieux que de mettre les noms de ses propres salariés dans le jeu, la team EA étant déjà en ce temps très internationale.

Passés les choix d’équipe et de joueurs, il fallait procéder au toss à l’aide d’une pièce de monnaie à pile ou face. Un choix totalement aléatoire qui n’avait pas de grande utilité et qui sera d’ailleurs rapidement abandonné dans les éditions suivantes. Pour la première fois, une étoile entourant le joueur contrôlé était mise en place, une première devenue incroyablement banale aujourd’hui.

Et si le buteur n’avait pas la pléiade de célébrations que peut compter FIFA 15 aujourd’hui, il se dirigeait les bras en l’air, en sautant et zigzaguant vers les panneaux publicitaires (d’ailleurs intégrés pour la première fois dans un jeu de foot), avant qu’un panneau LED ne vienne afficher de manière humoristique une petite balle rebondissante armé de bras et d’un visage animé, ou mieux une fusée décollant vers une planète lointaine, bref du grand spectacle à l’américaine… Le but du jeu étant finalement de remporter le tournoi, seul et vrai objectif du jeu.

FIFA 95

FIFA 95

Evolution technique
On ne peut plus passer le ballon en une touche de balle
Evolution graphique
Légère amélioration des graphismes

Evolution des modes de jeux
Apparition des clubs professionnels des championnats allemand, anglais, espagnol, français et italien






FIFA 96

FIFA 96

Evolution technique
Intelligence artificielle plus réaliste 
Evolution graphique
Fifa passe à la 3D !

Evolution des modes de jeux
Les joueurs, jusqu'ici nommés avec des noms fictifs, sont pour la première fois appelés avec leurs vrais noms Apparition des équipes et des joueurs personnalisables




FIFA 97

FIFA 97

Evolution technique
Grosse amélioration du gameplay avec l'apparation du motion capture  Apparition des commentaires (par John Motson et Andy Gray)
Evolution graphique
Les joueurs sont bien plus fidèlement représentés grâce à des graphismes polygonaux

Evolution des modes de jeux
Nouvelles équipes disponibles
Nouveau mode de jeu : le futsal




FIFA 98

FIFA 98

Evolution technique
Musiques populaires à l'époque intégrées à la navigation dans les menus 
Possibilité de changer la rigueur de l'arbitre
La règle du hors-jeu est correctement mise en œuvre
Evolution graphique
Moteur graphique affiné
Dernier jeu de la saga en 16 bits

Evolution des modes de jeux
Mode « Route pour la Coupe du Monde » avec toutes les équipes internationales de l'époque



FIFA 99

FIFA 99

Evolution technique
Fluidité et réactivité du gameplay améliorées 

Evolution graphique
Apparition d'animations faciales pour les joueurs
Les joueurs ne font plus tous la même taille

Evolution des modes de jeux
Disparition du mode futsal
Possibilité de créer ses propres coupes et ligues

HautPage